Le Mans Pop Festival 2021

SEGO LEN

SEGO LEN

Héroïnes de l’ordinaire vient questionner notre façon d’entendre le monde en mettant en
lumière des héroïnes de l’Ordinaire, portraits de femmes en musique.
Il est question de désirs, de libertés, de miroirs : comment grandir, en tant que femme, dans le(s) monde(s) qui nous entoure(nt). Comme Charlotte Salomon, artiste peintre
berlinoise, étudiante sous le régime nazi; ou Eva Marree, citoyenne suédoise, déchue de
ses droits parentaux et invisibilisée par les services sociaux après s’être prostituée sur la toile.
D’autres voix anonymes viennent chanter l’absence, l’attente, le coup de foudre, la beauté d’un amour qui surgit. Légèreté et gravité se mêlent, comme des miroirs de nos vies quotidiennes.
En Quartet, SEGO LEN allie la voix de Ségolène Brutin à celles des instrumentistes: harpe, accordéon, contrebasse et percussion.
Le timbre de la harpe se mélange au souffle de l’accordéon; contrebasse et percussions insufflent le rythme et créent des atmosphères puissantes pour ces différents tableaux
musicaux.
LE CONCERTEN QUARTET
Ségolène Brutin : Harpe et chant
Ségolène Brutin commence la harpe avec Annie Desmaret au Conservatoire de Douai dans le Nord de la France, avant de rejoindre le Conservatoire CRR de Paris avec Brigitte Sylvestre puis le Conservatoire Supérieur Musikene en Espagne où elle obtient un Master en Harpe dans la classe de Frédérique Cambreling.
En 2004, elle est sélectionnée pour participer à l’académie de Lucerne sous la direction de Pierre Boulez. Elle est membre de l’ensemble SMASH, Ensemble de musique contemporaine basé en Espagne. Elle collabore régulièrement avec l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre National à Paris, l’Orchestre Philharmonique d’Anvers en Belgique, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg…

Elle joue en soliste, en juillet 2016 avec le Quatuor Debussy, au festival Les moments musicaux du Tarn (Les danses de Debussy et Le masque de la mort rouge de Caplet) Passionnée par les relations entre musique et théâtre, ellefonde en 2008 la Compagnie La Filandre qui propose des créations transversales mêlant musique, texte et corps.
En 2018 elle crée SEGO LEN, projet musical de chansons françaises originales. Aux travers de nombreux projets associatifs (La filandre / Tournesol Artistes à l’hôpital /Maisons de Quartier de Wazemmes/ Douai), elle s’implique dans des concerts en Hôpitaux, centre sociaux, PMI, écoles primaires, Collèges, qui permettent de diffuser et d’offrir la musique en dehors des lieux institutionnels.

Héroïnes de l’ordinaire vient questionner notre façon d’entendre le monde en mettant en
lumière des héroïnes de l’Ordinaire, portraits de femmes en musique.
Il est question de désirs, de libertés, de miroirs : comment grandir, en tant que femme,
dans le(s) monde(s) qui nous entoure(nt). Comme Charlotte Salomon, artiste peintre
berlinoise, étudiante sous le régime nazi; ou Eva Marree, citoyenne suédoise, déchue de
ses droits parentaux et invisibilisée par les services sociaux après s’être prostituée sur la toile.
D’autres voix anonymes viennent chanter l’absence, l’attente, le coup de foudre, la beauté d’un amour qui surgit. Légèreté et gravité se mêlent, comme des miroirs de nos vies quotidiennes. En Quartet, SEGO LEN allie la voix deSégolène Brutin à celles desinstrumentistes:harpe, accordéon, contrebasse et percussion. Le timbre de la harpe se mélange au souffle
de l’accordéon; contrebasse et percussions insufflent le rythme et créent des atmosphères
puissantes pour ces différents tableaux
musicaux.
LE CONCERT
EN QUARTET

Ségolène Brutin : Harpe et chant
Ségolène Brutin commence la harpe avec Annie Desmaret au Conservatoire de
Douai dans le Nord de la France, avant de rejoindre le Conservatoire CRR de Paris
avec Brigitte Sylvestre puis le Conservatoire Supérieur Musikene en Espagne où
elle obtient un Master en Harpe dans la classe de FrédériqueCambreling.
En 2004, elle est sélectionnée pour participer à l’académie de Lucerne sous la
direction de Pierre Boulez. Elle est membre de l’ensemble SMASH, Ensemble de
musique contemporaine basé en Espagne. Elle collabore régulièrement avec l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre National à Paris, l’Orchestre Philharmonique d’Anvers en Belgique, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre Philharmonique de
Strasbourg…
Elle joue en soliste, en juillet 2016 avec le Quatuor Debussy, au festival Les moments musicaux du Tarn (Les danses de Debussy et Le masque de la mort rouge
de Caplet) Passionnée par les relations entre musique et théâtre, ellefonde en 2008
la Compagnie La Filandre qui propose des créations transversales mêlant musique,
texte et corps.
En 2018 elle crée SEGO LEN, projet musical de chansons françaises originales.
Aux travers de nombreux projets associatifs (La filandre / Tournesol Artistes à
l’hôpital /Maisons de Quartier de Wazemmes/ Douai), elle s’implique dans des
concerts en Hôpitaux, centre sociaux, PMI, écoles primaires, Collèges, qui permettent de diffuser et d’offrir la musique en dehors des lieux institutionnels.