THIBAULT WOLF

Enfant de la forêt, ou plutôt des coteaux des Deux Amants, près de Pont-de-l’Arche, Thibault Wolf a grandi aux confins de l’Eure et la Seine. Seul musicien d’une famille où l’on écoutait beaucoup de chansons françaises, Reggiani, Brel, Sardou, il découvre la musique avec des amis à l’âge de 16 ans. Il écoute alors au baladeur les chansons festives de la Mano Negra ou plus punky de Linkin Park. « J’ai commencé à jouer à 17 ans. Avec une guitare trouvée dans le grenier de mes parents. » Les premières compositions viennent toutes seules. Puis avec les amis, c’est le temps des reprises des groupes anglo-saxon en vogue, notamment Nirvana. De notes en accords, Thibault en vient naturellement à faire son premier concert, pour la fête de la musique, en 2008. Il a alors 23 ans et venait de monter un groupe avec son maître de stage en horticulture. Les répétitions se font à la Gare aux musiques à Louviers.
Tout de suite des compositions, sans se prendre la tête. Et cela plaît. Mais comme le groupe joue très peu, Thibault qui sent l’envie brûlante de jouer et rejouer veut autre chose et commence à jouer en solo. Au détour d’une rue, un amateur, séduit, lâche 50 francs à Thibault alors qu’il n’avait joué que deux morceaux. Il comprend que la musique peut aussi être un mode de vie et monte rapidement un répertoire, avec beaucoup de reprises, quelques compositions en français. Eté 2013, Thibault rencontre par hasard Patrick Gandolfi, ancien producteur de William Sheller et Patrick Capdevielle, avec qui il entame un début de professionnalisation. Cet relation ne dure que peu de temps mais à le mérite de confronter Thibault à la scène avec des musiciens chevronnés. Cela amorce sa rencontre avec Philippe Hébrard, bassiste- contrebassiste professionnel. Le voilà prêt à sortir son premier EP, L’enfant du pays Seine-Eure. Trois titres dont une reprise de circonstance, Sur la route de Louviers. Ce sera en septembre 2014. Son grain de voix et son originalité lui ouvrent de nouvelles portes. Thibault joue partout et de plus en plus. Dans les bars, dans les maisons de retraite, sur des scènes, il défend avec une même ferveur ses chansons marquées par le folklore local et teintées d’une vraie poésie de territoire. Ses efforts vont lui permettre de devenir intermittent du spectacle officiellement en octobre 2014. Nous sommes en été 2016, et au gré des recherches, Thibault vient à collaborer avec
Romain Dudek ( Boule, Clément Bertrand, Thomas Breinert ), pour un nouvel EP de trois titres plutôt pop. Cet EP sortira fin 2017, accompagné de deux clips vidéos professionnels. Début 2018, l’équipe musical de Thibault s’agrandit pour trouver sa meilleure forme en quintet avec batterie, basse, guitare lead et clavier. De nombreux concerts se multiplient ainsi. Nous sommes en octobre 2018, et cet année un nouvel EP de 6 titres est en gestation. Il sonnera plus rock, et amorcera la sortie d’une premier album. Il est prévu pour février 2019 et sera accompagné d’une tournée digne de ce nom !