Le Mans Pop Festival 2021

RV JOELLE

RV JOELLE

RV Joëlle compose depuis 2006 pour la pop, le jazz et le théâtre musical.
Il nous immerge dans sa pop francophone acidulée et romantique sur son projet solo.
Il invite à questionner les paysages traditionnels, à remettre la chanson française au coeur de son époque avec l’idée entêtante de laisser les artifices au dehors.
Son expérience dessine peu à peu ce désir de défendre et partager sa musique intime et ses émotions à un plus large public. Les live sont l’occasion pour lui de faire se rencontrer émotion et musique électronique.

Dénicheur de sons analogiques, RV Joëlle crée des univers singuliers entre musiques électronique et acoustique. La production via la synthèse sonore y est prédominante. La composition sinue entre basse et guitare électriques épisodiques, claviers physiques et percussions teintés d’une voix sans artifices.
RV Joëlle se déclame, se chante, entre musique envoûtante et désir d’un ailleurs, la pop se heurte aux musiques électroniques, aux musiques du monde ainsi qu’au rock et hip-hop. Parfois cosmique, souvent poétique, les timbres sont pour lui le moyen d’expression ultime tandis que les mots les rejoignent tout en jeu d’ombres et miroirs de leurs sonorités. C’est là le premier de ses langages, virevoltent les thèmes, nappes et harmonies délicates, instrumentations et formats scabreux assumés. Les choeurs sont prédominants et organisent la pensée harmonique des morceaux en écho aux musiques lyriques, les cordes vocales et instrumentales s’y confondent.

Les textes donnent à voir un monde onirique, romantique, désenchanté puis ré-enchanté, fruit des vicissitudes extraites de son parcours et de ses songes. Les champs lexicaux sont amoureux, histoires impitoyables et tragiques, belles et passionnées de fait. Les frontières du temps, des amours, des classes, des genres, de l’errance, du voyage, de la physique poétique parfois même métaphysique sont aussi abordés dans son corpus.
Façonné par son rapport entre Paris, la banlieue et l’immensité qui l’entoure, il questionne sans cesse sa propre identité ; les normes et valeurs, remises en perpétuelle questionnement, s’effondrent alors.

Premier EP de RV Joëlle – Sortie le 5 Mai 2021

RV Joëlle fait la rencontre de l’artiste plasticienne et photographe Mélanie Patris au Performing Art Forum près de Reims alors qu‘ils s’y trouvent tous deux en résidence à l’été 2019. La résonnance de leur travail les mène rapidement sur la voie de plusieurs collaborations dont ce « Lisières », titre commun à l’oeuvre plastique et sonore. Le thème de la géographie de l’âme et du corps, des frontières qu’elle soupçonne, celle du temps, de l’espace amoureux et de l’errance sont autant de caractéristiques communes à leurs travaux.

Cinq clips ont été réalisés avec l’intention de proposer un univers et format dédié à chaque titre de l’EP Lisières.

RV Joëlle était en résidence au Chapiteau de la Fontaine aux Images à Clichy Sous Bois du 27 Décembre 2021
au 03 Janvier 2022. L’occasion d’augmenter la proposition scénique en y ajoutant des séquences et autres enregistrements live, de visiter et arranger les 19 morceaux existants du set, d’y travailler la posture scénique et d’établir l’ordre et le choix des morceaux proposés. La restitution du 03 Janvier 2022 a été l’occasion de présenter à l’équipe du chapiteau et de l’Association 360 Degré Sud le travail réalisé durant ces huit jours. RV Joëlle reste en étroit contact avec le lieu depuis lors.

La scène est l’essence même du projet. Les actualités on évidemment mis à mal les possibilités de jouer en live et de nombreuses annulations on été à déplorer durant l’année passée. De là est né l’envie de donner à voir le projet
dans sa version live via des vidéos enregistrées dans différents lieux pour chaque proposition. RV Joëlle se produit seul, clavier, voix, Fx’s, looper et surtout avec engagement scénique et vocal.

INFLUENCES
Il baigne dans le jazz depuis son plus jeune âge, il découvre les pontes du courant tel Miles Davis et ses explosifs albums « Bitches Brew », « In a Silent Way », John Coltrane et son fameux « Olé », les classiques de Chet, les lyriques Ella, Nina ou encore Janis Joplin… Plus tard viendront les rencontres avec la P.Funk et les incontournables du genre. Les musiques du monde de Paco de Lucia, Chavela Vargas, Pancho Quinto, Daniel Waro marquent par ailleurs son esprit percussionniste. Il découvre très tôt Meshell Ndegeocello qui entrera bientôt en résonance avec le talentueux Thomas Belhom et les tindersticks. Sur la scène pop contemporaine, les artistes tel Franck Ocean, Blood Orange, James Blake, Jacob Mafuleni, FKA Twigs, Darkside, Moderat, Laura Mvulla, Flavien Berger, Labelle, Malik Djoudi, Sébastien Tellier l’amèneront régulièrement à repenser ses cadres…