MELBA

Melba, entre sur scène comme sur un ring : présence irradiante. Uppercut ! Le combat a eu lieu, c’est son récit qui commence. Sous des airs de mythologie, ce sont des histoires bien réelles dont Melba parle, celles d’un rapport à l’existence parfois conflictuel et de multiples quêtes identitaires.

Sa musique est habitée par un groove profond qui gravite entre le souvenir des chanteuses de jazz de l’après-guerre et la modernité de la scène pop contemporaine, dont Clara Luciani et Aloïse Sauvage sont d’inspirantes incarnations.

Sur scène, la guitare d’Arno Jouffroy (Prohom, Koumekiam, Karimouche…), complète parfaitement la voix de Melba. Son jeu incisif, riche de nombreux effets, installe des ambiances hétérogènes qui fascinent.

Nicolas Steib (Slogan, Texas Menthol, Coeur…) et ses machines percussives complètera habillement la formule scénique avant un premier EP d’inspiration pop que Melba défendra sur scène à partir du mois de mars.