maxime della coletta

C’est en 2017 que Maxime Della Coletta entonne pour la première fois ses chansons seul sur scène. Tout commence dans les pentes de la Croix-Rousse, à Lyon. Muni d’une guitare, il part à la recherche de son public en parcourant quelques salles de café-concert de la région.
Il se pose un instant le temps de participer à la finale du tremplin d’A Thou Bout d’Chant, salle de spectacle bien connue du monde de la chanson lyonnais.

Sa route croise alors celle d’Eli Arthaud et son cortège d’instruments divers. L’occasion est trop belle pour être manquée. Maxime l’embarque avec lui pour enrichir ses arrangements et donner à son répertoire une identité plus marquée à grand renfort de banjo, d’accordéon et de guitare.

L’aventure est de plus en plus agréable et les rencontres toujours plus riches. Maxime effectue les première parties de Bastien LanzaGérard MorelYves JamaitGauvain SersCoeur de Pirate… et désormais bien accompagné, il remporte le Tremplin “Voix en Scène 2019” de Portes-Lès-Valence.

Après avoir éprouvé ses chansons sur scène, il en réunit aujourd’hui cinq dans son premier EP En plan-séquence – sorti au mois de mai 2019. Ses textes nets et imagés mélangent tendresse et espièglerie. Ils se fraient un chemin au plus profond de notre oreille grâce à des mélodies percutantes et variées bien servies par des arrangements teintées de folk aux reflets parfois irlandais.

Avec ce premier opus, il trace les contours d’un univers multicolore qui fait balancer l’auditeur de la larme au sourire, avec une recherche permanente de l’harmonie entre la note et le verbe.