Le Mans Pop Festival 2021

LOUISE O’SMAN

LOUISE O’SMAN

LOUISE O’SMAN
accordéon/voix
Louise commence l’accordéon à six ans, s’accordant avec bonheur aux premières découvertes musicales
que lui offre son instrument. Si sa formation est classique, elle s’initie très vite aux musiques du monde (répertoire argentin et d’Europe de l’Est), explore le répertoire régional local et grandit dans le monde de la
chanson francophone. Portée vers Marseille elle intègre le groupe Misère et Cordes en 2013. C’est là qu’elle
expérimente la composition originale, l’arrangement musical, et monte sur les planches de ses premières
scènes. L’écriture appelant le chant, elle arrange ses premiers textes pour accordéon et violoncelle sous le
nom de
No Man’s Louise et d’un premier EP « Les enfants de la plaine » qui sera récompensé par le Prix des
amoureux de la scène.


C’est sa participation seule en scène au tremplin Chanson de Parole de Festiv’en marche qui fait évoluer le duo vers son alter-solo au printemps 2018, donnant ainsi naissance à Louise O’sman.
Les concerts s’enchaînent à Marseille, en Provence, puis à Paris et dans toute la France (le Théâtre du Grand
Rond à Toulouse, La Bobine à Grenoble, le Forum Léo Ferré à Ivry, le Théâtre de la Croisée des Chemins à
Paris…).


L’année 2019 voit la rencontre avec le label belge
Homerecords donner naissance à son premier album
« Joyeuse Ville » produit par le label et arrangé par deux arrangeurs de talent Pierre Slinckx et Gwenaël Mario Grisi pour six musiciens. En mars de la même année, Louise est finaliste du tremplin « Initiative chanson » ce qui lui permet de présenter son travail au réseau professionnel francophone de la chanson.
En juillet de la même année, elle est invitée au Festival OFF d’Avignon par le Théâtre de la Croisée des Chemins. Un mois de concerts et de rencontres où de nouvelles collaborations voient le jour, notamment avec le Théâtre du Petit Duc à Aix-en-Provence, la MJC-Venelles, qui proposent résidences et conseils tandis que Neômme accompagne le développement du projet vers le futur spectacle « Joyeuse ville ». Le projet se dote alors d’effets électroniques qui donne une nouvelle ampleur à la représentation et s’enrichit de collaborations artistiques autour de la mise en scène avec Geoffroy Rondeau et Amélie-lescrayons (notamment lors de résidences au Petit Duc fin 2019, début 2020).

En 2020, Louise intègre le dispositif régional Quart2Tour et Région en Scène soutenue par des salles comme le Forum de Berre, le Petit Duc, la MJC Venelles, Tandem ou le Cercle de Midi qui lui permettent de diffuser la première forme de son spectacle « Joyeuse Ville ».

Il se dote ensuite d’une création lumière, sonore et visuelle avec Margot Clavières à la scénographie, Guillaume Cassar aux images, Sébastien Ortega-Duchene au son et Simon Louwet à la création lumière et
aux projections vidéos qui aboutira début 2021 à la forme finale du spectacle intitulée « L’air et les songes »
produit et accueilli par L’Espace Julien.

Parallèlement à cette création, la nouvelle collaboration avec le tourneur LaClique production ouvre de
nouvelles perspectives de diffusion et de rencontres avec le public.