HELENE PIRIS

Née en 1990 en Drôme provençale, Hélène est tombée dans la musique dès son plus jeune âge. Dès le lycée, elle commence à exercer la musique de manière pré-professionnelle : elle écrit
des musiques de court-métrages et fait ses premières scènes en chantant ses chansons à à peine 16 ans ! Elle part ensuite faire ses études aux Conservatoires de Lyon et de Villeurbanne (où elle multiplie les diplômes : chants classique, jazz, chanson ; harmonie classique et jazz ; arrangement jazz), tout en continuant à chanter ses chansons dans diverses salles rhônealpines et parisiennes. Riche de ces cultures musicales variées, elle s’accompagne tantôt d’un trio à cordes, tantôt
d’un trio jazz. Très vite, elle est remarquée et soutenue par des structures qui la suivent toujours aujourd’hui : Agend’arts, À Thou Bout d’Chant (Lyon), L’Heure Bleue (St Martin d’Hères),
Centre de la Chanson (Paris), Théâtre du Grand Rond (Toulouse), Chantons sous les Toits ! (81), Noonsi Productions, le label Neômme, le Sémaphore d’Irigny (69)… Elle se produit en première partie de Sanseverino, Amélie-les-Crayons, Yves Jamait, Liane Foly, Entre deux caisses entre 2018 et 2019.
Avec ses chansons, elle parcourt l’hexagone ainsi que l’international lors d’une tournée en République Tchèque et en Slovaquie (organisée par les Alliances françaises) en 2015 et de concerts en Belgique en 2016. Mais son style s’affine et s’affirme depuis son dernier album, Tour du monde, qui sort en avril 2017. C’est un album coloré et dansant, aux élégantes sonorités qui a pour thèmes l’exil, les racines, le monde intérieur et ses richesses ; avec comme maîtres-mots l’amour et l’espoir. Il reçoit de belles critiques dans des magazines spécialisés comme FrancoFans, Hexagone et sur le blog Chanter, c’est lancer des balles. En marge de sa carrière solo, Hélène Piris est sollicitée pour ses nombreuses compétences : elle accompagne Frédéric Bobin au violoncelle, à la basse et aux choeurs (ils jouent notamment à l’Olympia en première partie de Gauvain Sers en mars 2018), soprano dans le Quartet Vocal Parodique TagadaTsing depuis 2012 (ils jouent au festival d’Avignon de 2017 à 2019), comédienne – chanteuse dans plusieurs productions théâtrales (Théâtre de la Clairière – Besançon, Compagnie Peut-être… – Vaulx en Velin),  violoncelliste – notamment sur les disques de Gérard Morel, Frédéric Bobin, Charlie Tango ; elle est aussi violoncelliste dans Samarabalouf de 2015 à 2017. Elle écume donc diverses salles de spectacle et découvre des publics très différents. En tant que compositrice, elle a notamment écrit pour Jean Fauque, l’orchestre Meltin’Cordes (Lyon), la galerie Racont’arts (Lyon). Elle obtient un prix du Concours de composition d’Orléans en 2012. Ses talents d’arrangeurs sont spécialisés dans les instruments à cordes, et elle travaille notamment pour Fred Radix (Le Siffleur), Sur les Mains, Martin Luminet.