Le Mans Pop Festival 2021

EMMANUELLE MEI

EMMANUELLE MEI

Sans Dessous. Voilà un titre bien explicite… Il n’est pourtant pas question d’effeuillage burlesque dans ce spectacle mais de chansons. De la chanson française, dite « à texte », au travers desquelles une jeune femme, nullipare, amoureuse, écoanxieuse, se confie, fait le point sur sa vie, pousse quelques gueulantes aussi. Dans son spectacle, Emmanuelle Mei aime parler de son amour pour la natation en eaux glacées (La Grande Nageuse), conjuguer les verbes savoir et sucer à l’imparfait du subjonctif, se faire des films en regardant les doigts de son pianiste aller et venir sur le clavier (La Revanche de la Groupie du Pianiste), évoquer des lits quittés (La Partition), des contes défaits, des pays impossibles où tout n’est qu’ordre et beauté (L’Invitation au Voyage). Sa plume, caustique, fait référence à celles de Brassens et d’Anne Sylvestre. « Mes seins aux abonnés absents, mon bonnet A je peux faire sans ! » chante-t-elle malicieuse. Avant d’asséner : « L’indécence n’est pas chez celle / qui s’habille insouciamment / mais chez celui qui sur elle / porte un regard concupiscent ! » Le spectacle fait également la part belle aux mélodies entêtantes. En somme, une pop taquine et touchante, un brin militante !Amateurs de chansons françaises de bonne facture, vous avez frappé à la bonne porte !

Emmanuelle Mei aime concevoir ses chansons comme de petites plaidoiries. Pas étonnant, avant d’être autrice-compositrice, la jeune femme était avocate. « En gros dans les deux cas, il faut faire mouche ! » résume-t-elle. Éclectique, elle cite pour influences principales autant Brassens que Britney Spears. Son premier album, intitulé « Sans Dessous » est sorti le 5 avril 2022. Elle en signe musiques et textes, collaborant avec le pianiste et cabarettiste allemand Florian Wagner pour les arrangements. Emmanuelle Mei a été demi-finaliste du Tremplin À Nos Chansons 2021 et a remporté le Prix du Jury de la 1ère édition du Tremplin De La Plume à la Scène. On la retrouve en finale du Concours Chansons de Paroles du Festiv’ en Marche (2 juin 2022) ainsi qu’en programmation du Bateau Daphné à Paris (15 mai et 23 juin) et du Juggle Maniac Festival (8 juillet 2022).

Jonathan Goyvaertz (accompagnement piano) a suivi une double formation de pianiste : classique (CNR de Boulogne- Billancourt), puis jazz et musiques actuelles (Le CIM de Paris). Il compose très tôt, d’abord des musiques pour des films (documentaires, courts- métrages, web-série), puis des chansons. Il accompagne sur scène et en studio de nombreux artistes de chanson française. En parallèle, il co-arrange et enregistre avec son groupe le Di Falco Quartet l’album Les Sauvages (Sony Music ; 2017) et accompagne sur scène de nombreux spectacles musicaux : J’Vous ai apporté des Bonbons (Sebastiao Saramago ; depuis 2015), Quand La Guerre Sera Finie (Marie-Céline Lachaud et Nicholas Skilbeck ; depuis 2019), Fabrice Di Falco, De l’Opéra à la Biguine (Di Falco Quartet ; 2018-2019), Célestine et La Tour Des Nuages (Clara D’Agostino ; depuis 2019), Le jeu d’Anatole ou les Manèges de l’Amour (Tom Jones/Stéphane Laporte et Jacques Offenbach ; 2021), ou encore Le Dindon (Sophie Jolis, Georges Feydeau ; 2022).Depuis 2021 il accompagne la chanteuse Emmanuelle Mei dans son spectacle Sans Dessous.