Le Mans Pop Festival 2021

CAPTAIN FROG

CAPTAIN FROG

Captain Frog est né à Saint-Hilaire-de-Chaléons au printemps 2014, et même quelques temps plus tôt dans l’écriture d’une élégie métropolitaine embourbée à Notre-Dame-des- Landes (selon la préfecture).
Bref, il faisait grand soleil sur l’herbe, on se serait cru en Ardèche, mais non, on était en Loire-Inférieure.
Souvenirs, souvenirs.
Vendredi 7 mars 2014.
Journée internationale des grenouilles.
21 heures.
Après une semaine de résidence à la Motte aux Cochons, Captain Frog sort son ampli à lampes et la poésie gros son.
La voix divague et déraille comme un train express régional.
Une cantatrice borgne en cavale est signalée sur la voie : ça saigne et ça beugle.
Promesses en mode crevard.
Les mots du dictionnaire, les mots de la rue.
Ceux qui reviennent ruer dans nos chairs.
Ce français western acide, aux variantes dialectales.
« Je craque une allumette, les mots brûlent. J’envoie. La lumière revient. »
Captain Frog, c’est de la poésie électrique.
Tympans endiablés, le seul one-frog-band de Loire-Inférieure.
Cordes vocales branchées sur la pluie et le vent, coeur en court-jus.
Une poésie instrumentée, fabriquée à Rezé, à côté de Nantes.
— Bienvenue en Zone Humide !
Une guitare électrique (de moins en moins), une autre électro-acoustique (de plus en plus), un accordéon chromatique hémiplégique, des sonnailles et des boites à musique, un archet, une sanza, des sons d’archive, des trucs et vos voix, vos mains peut-être.
Textes originaux, chansons, poésie directe, proclamations farfelues ou partagées, si ce n’est chants parfois, cris, rires, larmes — quelques reprises tourmentées du répertoire français et international, entièrement réécrites.