LIONNE

Altiste à la crinière flamboyante, Anne Berry collabore depuis des années sur de nombreux projets artistiques .

À la mort de son père, elle relit le recueil de poésie « Chants d’Innocence et d’Expérience » de William Blake et y trouve du réconfort. Elle décide de mettre en chansons ces comptines envoûtantes à la musicalité évidente. Ainsi nait son projet personnel « Lionne » et un 1er album de 7 titres, « L’invisible ».

Aujourd’hui, Anne revient avec un nouvel EP de 4 titres. William Blake est toujours présent, mais la lionne s’est affirmée .

La voix suave et caressante et le travail autour des cordes demeurent, mais elle y intègre le clavier, la basse, la batterie et des sons électroniques pour créer une nouvelle dimension pop mélancolique moins acoustique mais résolument plus actuelle.

Dans ses titres en français, elle mêle l’intime et la mélancolie. Elle nous parle de ses doutes, mais aussi et surtout de ses envies, de sa féminité et de sa certitude que tout finira par aller mieux. Parce qu’Anne croit en la magie des émotions et que c’est l’heure où les grands fauves vont boire… à la vie !

Après des études classique au CNR de Nantes, elle poursuit ensuite des études supérieurs dans la classe de François Hetsch jusqu’au DEM. Elle s’intéresse peu à peu à l’improvisation et effectue différents stages et master-class à l’école Britten avec Sylvain Roux (cie Lubat) et à l’abbaye de Royaumont avec Zad Moultaka sur l’improvisation orientale basée sur les modes, musique qu’elle affectionne particulièrement. Différents projets alors qu’elle vivait encore à Nantes : La Permission, un duo de chansons avec 2 altos et 2 voix, le duo ANDA avec le violoncelliste Daniel Trutet avec qui elle enregistre 2 albums, « Travelling » en 2008 et « O Sonho » en 2011. Ils jouent ensemble pendant 8 ans et participent à de jolies collaborations avec Kwal et Lo’jo. 
C’est avec le groupe Laoun Sharki quintet de musique du proche orient, qu’elle développe un jeu teinté de modes orientaux en voyageant dans les pays du monde arabe (Maroc, Tunisie, Jordanie, Palestine etc.). Son parcours est riche et éclectique et ses projets le sont tout autant puisqu’elle a travaillé en tant qu’altiste mais aussi en tant que compositrice ou arrangeuse pour le théâtre ou la danse dans plusieurs formations. Les plus significatives sont par exemple Titi Robin pour « Kali Sultana » – album et tournée, Lo’jo trio, Leïla Bounous (du groupe Orange Blossom ), Mukta, Vasken Solakian, Kwal pour « Là où j’habite » – album et tournée, le Théatre Nuit « Cauchemar à Venise », le Trapèze Ivre (notamment pour le spectacle jeune public « Petites graines »), La cie Z Machine (Netty Radvanyi), Lazare, Lucrèce Sassela, Théo et Valentin Ceccaldi, Christophe Lavergne, Cabadzi, Nicolas Dri Trio, Caroline Loeb, African Salsa de Michel Pinheiro. Depuis 2017, elle travaille sur des projets très variés dont une tournée de deux ans partout en France et à l’étranger avec le groupe Cabadzi pour lequel elle a réalisé des arrangements pour le live amplifié et acoustique (hip-hop acoustique) avec l’album « Des angles et des épines » en tant qu’altiste, choriste et bassiste. Elle joue avec le Well Quartet, un quatuor à cordes féminin, en tant qu’altiste depuis janvier 2014. Ce même quatuor est actuellement en tournée avec Fred Radix sur son spectacle musical Le Siffleur et son quatuor. Plus récemment, elle a participé à divers projets tels que L’Orchestre Orage dirigé par Uèle Lamore, Emel Mathlouthi au festival de Carthage , Canine au Théâtre Marigny ou encore  Thibaud Defever & le Well quartet et enregistré pour l’Album d’Antoine Sahler et Caroline Loeb. Elle prépare actuellement sur la sortie de son premier EP avec son projet personnel Lionne, accompagnée par Chloé Girodon et Christophe Lavergne .

©Fabienne Jacobson