LAURA FLANE

Laura Flane grandit derrière son piano, avec Liszt et Chopin dans les doigts, des mélodies anglo-saxonnes dans les oreilles et des textes de belles chansons françaises sur la table de chevet. Avec ces influences, c’est une pop douce, sensible et féminine qu’elle écrit et compose, dans un premier EP, sorti le 21 septembre 2018. Ses chansons : des textes subtils et des mélodies qui marquent, avec des thèmes qui sortent des sentiers battus. Sur les pas de William Sheller, Jeanne Cherhal ou encore Zazie, ce premier EP raconte le parcours initiatique d’une jeune femme qui chante tout haut ce qu’elle avait gardé tout bas. Sur scène, à nouveau derrière son piano, on comprend qu’elle s’est trouvée, et qu’il y a de belles choses à découvrir chez cette jeune femme qui flâne…

Après une formation classique en piano au conservatoire, Laura apprend le chant et la guitare en autodidacte, pour composer ses premières chansons à l’âge de seize ans. Elle est repérée lors d’un concert à l’occasion de la Fête de la Musique en 2009, par Matthias Vincenot, Directeur du festival DécOUVRIR de chanson française et poésie, organisateur de Chanson Française en Sorbonne, et co-fondateur du Prix Georges Moustaki. Sélectionnée en 2012-2013 pour suivre le cursus Auteur-Compositeur-Interprète d’ACP – la Manufacture Chanson, elle y développe sa voix, ses arrangements et la mise en scène ; puis elle démarre ensuite sa première tournée dans des cafés-concerts et festivals à Paris et en province, à raison d’une vingtaine de dates par an jusque fin 2015. Elle intègre en parallèle le groupe d’auteurs-compositeurs-interprètes Les 5 Voix de la Main, qui rassemble les chansons originales des 5 membres, ré-arrangées pour 5 voix. En septembre 2016, elle rejoint l’Atelier de Cédric, un dispositif d’aide au développement de projets émergents des musiques actuelles. Elle y rencontre Fred Perriot, qui devient le réalisateur de son premier EP, et rentre en studio en 2017. L’année 2018 marque un tournant dans la professionnalisation de son projet, avec la rencontre de Thierry Capdeville, qui prend en charge la promotion radio, Jean-Luc Bonaventure, qui lui apporte un coaching au développement de projet, et Stéphane Violas, qui se charge de son booking sur Paris et région parisienne. En octobre 2018, elle intègre notamment la programmation du MAMA Festival, dans la catégorie artistes émergents.

L’équipe s’agrandit encore en 2019, avec David Guilbault d’Arttitutdes, qui prend en charge son booking en-dehors de la région parisienne, et Thomas Chalindar, ancien batteur de In The Canopy (vainqueur du Prix Chorus des Hauts-de-Seine en 2014 et artiste FAIR en 2016), qui l’accompagner désormais sur scène pour une formule duo clavier-voix/batterie-pads.

En 2019, elle est sélectionnée en demi-finale du Prix Georges Moustaki du premier ou deuxième EP ou album auto-produit ou indépendant, ainsi qu’en demi-finale du Prix « A Nos Chansons », grâce à sa reprise de la chanson « Blanche » de Pierre Perret, parrain de cette édition.