Laetitia Ribeiro

Française de papiers, européenne de langues, autodidacte musicienne. Chanson, jazz, world, rock, pop, pas de tiroir, pas d’étiquette pour Laetitia Ribeiro.

Des cris de rage, d’amour, de douleur, des appels à l’action et à la mélancolie, n’importe où, n´importe comment, mais maintenant, tout de suite !

A-t-elle donc vingt ans cette quadragénaire ? Oui ! Non ! Qu’importe !

Hier, demain, quelle différence ? Amnésie, chansons autobiographiques pour mémoire, étoiles gravées dans la ligne des textes, optimisme du désespoir.

Et puis les horreurs, l’absurdité du monde, mais allons la vie est belle !

C’est dans ce grand désordre poétique que l’autrice-compositrice-interprète dépose avec minutie ses mots, ses sons, sa voix. Elle bouscule, déride, interroge, dérange. De l’émotion à faire pleurer, oui, de rire, aussi. En tout cas ça te remue, comment rester indifférent ?

Elle t’emmène dans son grand bazar, dans ses histoires.

Et ce sont aussi, au fond, les tiennes.