HIVER POOL

Après avoir tourné sept fois le verbe entre leurs lèvres, Hiver Pool s’est remis au travail. L’expérimentation comme un chemin, la scène comme une cornue, l’amour comme un aiguillon, et voilà un duo clair comme de l’eau de roche.

L’humeur est à l’électronique douce, au velours des claviers d’avant, à la souplesse du corps et des esprits. Les refrains, les mélodies, les constructions, alchimies délicates et audacieuses, sont d’or et tournent délicieusement la tête. La plume enivre, bouscule, séduit, s’envole des pages d’un livre d’heures, vous embrasse à pleine bouche et vous mord à pleines dents.

Hiver Pool ne s’interdit rien des plaisirs de la chanson et des battements de la pop, car les voies du cœur sont impénétrables. Et c’est bien là, dans cet espace infiniment subtil, que ce groupe à part a décidé de vivre, pour longtemps.