HELENE GRANDSIRE

Fin des années 80, Hélène, au clavier (17 ans), entre dans un groupe qui anime des bals et bourlingue la région de Picardie maritime où elle est née.

En 2000-2003, un groupe de jazz-amateur l’embarque dans un nouveau décor musical.

Sortie renforcée d’impros et de compos, elle opte pour la formule piano-voix qui ne lui semble pas un handicap mais au contraire une force… et trimballe son piano avec des reprises du grand répertoire de la chanson française.

En 2010, elle décide de mettre en musique les mots de Jimmy qui lui collent si bien à la peau ! Puis, la scène des petits lieux s’offre à elle qui lui permettent d’explo- rer ses chansons et de les rendre authentiques.

Présentation :

Hélène vous dira qu’elle préfère la chanson aux accents rebelles, que les mots sont aussi sa passion, et que tel un sculpteur, elle les étire, les malaxe, les transforme ; qu’elle aime créer les mélodies qui les feront tournebouler ; qu’elle ne cesse d’expérimenter en intégrant à ses musiques et à sa voix de multiples influences (Alela Diane, René Marie, Norah Jones, Chilly Gonzales, Polly Jean-Harvey, Arcade Fire, Hubert-Félix Thiéfaine, Pierre Lapointe, Richard Desjardins, William Sheller, Alain Ba- shung, Michèle Bernard,…) ; actrice du temps présent, tout est permis pour mieux chanter la colère et l’amour qu’elle rencontre au gré de sa vie et de ses voyages de ménestrelle…

Des chansons sociales et écolos :

Jimmy écrit les paroles, Hélène compose et chante en s’accompa- gnant au piano…

Des chansons, profondes ou malicieuses, intemporelles, habitées, et l’acoustique d’un jeu de piano original et sensuel, servis par une voix qui laisse rarement indifférent…

Une voix, un piano, des textes qui interpellent, bousculent et dégagent de l’émotion !