adone ipy

Bien que quelques chansons aient auparavant été écrites, le projet ADONE IPY, pseudonyme musical de Florian BEZIER, commence véritablement en janvier 2012 ; à 24 ans, dans sa chambre d’enfant, à Cossé le Vivien, en Mayenne (53). C’est dans cette pièce qu’il compose et enregistre sa première véritable maquette musicale ; une maquette de 12 chansons qui amène l’auteur, compositeur et interprète en herbe dans la fabrique à chansons de Romuald GABLIN, à Laval. Ces 12 titres réenregistrés entre juin et décembre 2012, dans le studio de Monsieur GABLIN, composeront le premier album d’Adone Ipy.

Ce premier album, intitulé « Je n’y suis pour rien », sortira le 14 octobre 2013. Il recevra, de la part de Vincent HUREAU, dans le magazine Tranzistor, la chronique suivante :

« La chanson française, déjà joliment représentée dans le département par des artistes comme Babel ou Melocotón, voit l’arrivée d’un jeune auteur, compositeur et interprète prometteur, en la personne d’Adone Ipy alias Florian Bézier. Avouons-le, dans ce genre parfois considéré comme désuet ou chargé de références, l’écriture en français, cette chose à priori si naturelle, peut s’avérer périlleuse. Adone Ipy a lui choisi de puiser dans son quotidien, son entourage et ses émotions pour livrer des textes limpides et non dénués d’humour. Son phrasé, chanté parlé, fait magnifiquement résonner les mots tout au long de ses compositions, alternant les comptines faussement naïves (« Dans mes pensées », « Sophie ») et les chroniques douces-amères (« J’appréhende », « L’épopée des potes »).

Difficile, à l’écoute, de ne pas citer l’influence de miCkey[3d]. Au regard des talents d’auteur-compositeur de Mickaël Furnon, la référence sera plutôt flatteuse. Certains titres font même déjà l’effet de petits tubes en puissance, comme « Répéter chez moi » et ses sonorités addictives. Le tout est habillé d’arrangements discrets mais efficaces, servis par l’incontournable Romuald Gablin. Le jeune chanteur sait d’ailleurs s’entourer puisque c’est désormais avec Jeff, guitariste de La Casa, qu’il officiera en live. Mais sur scène comme sur ce disque habilement produit, c’est d’abord le talent d’écriture et d’interprétation d’Adone Ipy qui nous happe. N’en déplaise au titre – bien trop modeste – de ce premier essai joliment transformé. »

Sur scène, cet album est joué de février 2013 à mai 2014, en solo ou en compagnie de Jean-François PECULLIER, l’ancien guitariste de la Casa, aujourd’hui leader du groupe Jef Ouest. Ce projet scénique gagnera le tremplin « Place aux jeunes » de Château-Gontier, sera notamment joué aux Emergences à Mayenne, au 6Par4 de Laval, au festival « A-travers-chants » de Cossé-le-Vivien et au festival « Les beaux-débuts » de la Roche-sur-Yon. L’un de leur concert recevra, de la part de Monsieur VANNIER, journaliste au Haut-Anjou, la critique suivante :

« Adone Ipy fait un carton au festival ‘A Travers Chants’. Salle comble mardi dernier pour le concert d’Adone Ipy. Le jeune chanteur a emballé son public de sa voix suave entre Etienne Daho et Mickey 3D. Texte langoureux, timbre maîtrisé, Adone Ipy tisse sobrement son univers au creux de nos tympans. Pendant que Jeff y colle sa musique minimaliste diablement efficace. Une révélation ! »
« Mais Florian Bézier fait rapidement une pause dans sa carrière musicale. Il reprend les études pour devenir professeur des écoles, et en 2016, diplôme en poche, monte sur l’estrade… des salles de spectacle. Il redevient Adone Ipy, alter ego artistique inspiré de son deuxième prénom, Adonis. Un nom qui évoque les pouvoirs enchanteurs de l’amant mythique d’Aphrodite, qui a su envoûter la déesse de l’amour. » (Fanny GUYOMARD_Ouest France du 06/03/2018)

Les influences plus assumées, les textes, l’interprétation et le jeu musical de Florian BEZIER également, Adone Ipy relance donc son projet musical sa formation terminée. Ainsi, il enregistre, à partir de l’été 2016, chez lui, à Laval, une maquette de plusieurs titres et se lance, dès septembre, à la recherche de musiciens pour l’accompagner.
Et … après des mois de répétitions, Adone Ipy remonte sur scène. D’abord en solo, au Comptoir des Francofolies de la Rochelle, le 02/03/17 ; puis en duo, avec Nicolas ROCHE à la contrebasse, au mythique café-concert « Chez Philippe » de Montenay, le 21/04/17 ; et enfin, dans un trio, complété par Martin AUBIN à la batterie, lors d’un concert à La Voix de Garage, à Olivet, le 23/06/17. Dès septembre 2017, David PAINEQUIN rejoindra le projet à la guitare électrique.
Depuis, leur projet musical réalise une vingtaine de concerts par an. On a pu notamment les entendre aux Apéros-Chansons du Castel-9, au Cap’Horn, au Vin’yle et au 6Par4 à Laval, au festival « A Travers Chants » de Cossé-le-Vivien », aux Tartines-Concert de Vilaines-la-Juhel, à l’Alibi à Angers, au Trait-d’Union à Evron, aux Foins-d’Hivers à Mayenne, aux Bouts-de-Ficelles à Daon, à la Belle-Excuse de Souzay-Champigny, etc.

Ces concerts ont, entre autres, amenés des spectateurs à décrire les prestations scéniques d’Adone Ipy avec les commentaires suivants :

« A découvrir, à faire découvrir… Je vous assure tendez l’oreille ! Une belle découverte musicale ainsi qu’une belle rencontre humaine dans la simplicité » Aldo DA SOLO_Avril 2019. « Merci à tous les 4 pour ce très bon moment, et bravo pour les textes… On reviendra » Pauline JOUBERT_Mars 2019. « Joie de vivre et de partager leurs chansons avec le public, un bon moment interactif et musical à souhait » Natacha CAILLE_Octobre 2018. « Ces petits gars méritent le détour. C’est bien écrit ça parle au coeur et aux tripes » Evelyne PENARD_Août 2018.

Depuis le printemps 2018, Adone Ipy, nous prépare également une jolie surprise. En effet, c’est à partir de cette période que le groupe suit un coaching encadré par David TESSON aux Ribaudières (Département Musiques Actuelles du Conservatoire de Laval). Cet encadrement permet au quatuor d’améliorer ses prestations scéniques mais aussi d’arranger et de figer les titres qui seront présents dans le deuxième album d’Adone Ipy.

Puis, suite à ce travail et entre août et novembre 2018, le groupe enregistre un album, au Grand Nord, à Mayenne, avec Thomas RICOU. Cet album nommé « Les Yeux Ouverts » et composé de 11 chansons sortira physiquement le 4 novembre 2019. Pour l’occasion, un concert sera organisé à la salle St Exupéry de Cossé-le-Vivien, le 1ernovembre 2019.

LES MUSICIENS

Florian BEZIER : Auteur, compositeur et interprète de ce groupe, Florian commence la musique par l’apprentissage de la batterie dès ces 9 ans à l’école de musique Claude Debussy de Cossé le Vivien. Plus tard, Florian découvrira également le xylophone ; instrument qu’il utilisera pour composer sa véritable première chanson, dans sa chambre d’étudiant, à Saint Nazaire, à la fin du printemps 2010. Il apprendra, par la suite, à jouer du piano (à partir de l’été 2010) puis de la guitare (à partir de l’été 2012) afin d’accompagner son chant et de composer de nombreuses chansons.

Nicolas ROCHE : Contrebassiste passionné de jazz et de chanson française, Nicolas Roche a participé à de nombreux projets (Le Chant des Silènes, Keep Travelling…) avant de poser ses valises chez Adone Ipy. Le son de la contrebasse et son groove si particulier participent à l’élaboration de l’univers festif et poétique du groupe.

Martin AUBIN : Batteur depuis plus de 15 ans, Martin a tour à tour perfectionné son jeu à l’école Paul Faure, à l’Atelier du Rythme de Jean Pierre Aubinière ou au sein du département musiques actuelles de l’Université du Maine. Sans barrières, ses influences vont du rock à l’électro, en passant par le jazz et les musiques du monde. Son jeu dépouillé et néanmoins éclectique lui permet aisément de passer pour Adone Ipy de répertoires swing et énergiques à des morceaux plus éthérés et intimistes.

David PAINEQUIN : Claviériste à ses débuts puis guitariste dans plusieurs projets musicaux, David PAINEQUIN co-fonde en 2007, le groupe de chanson française festive Mayennais « Les Colporteurs ». Dans ce groupe, il signe en tant qu’auteur et/ou compositeur la plupart des morceaux. Après 7 années d’existence et plus de 450 concerts ce projet prend fin. En septembre 2017, il rejoint Adone Ipy et, de sa guitare demi-caisse orange aux accents Rockab’, colore depuis, les chansons du quatuor.