Piotki

Piotki (« Pierrot » en russe, en quelque sorte) écrit ses premières chansons vers l’âge de 20 ans. Chansons qu’il publie tout d’abord sous forme de vidéos sur Internet en 2010 afin de les partager directement avec un premier public virtuel. Il cherche longtemps sa voie puis se décide un jour à jouer sur scène à Lyon dans les bars et les scènes ouvertes seul en guitare-voix pour « apprendre le métier » comme on dit.

Il y a deux ans, il rencontre l’équipe de la salle lyonnaise « A Thou Bout d’Chant » qui, séduite par ses chansons, lui permet de jouer en 1e partie (Anissa Karat, Lily Luca, Bastien Lanza, Benoît Dorémus en 2015/2016). Un soutien précieux toujours d’actualité (1e partie de Jeanne Garraud, Pomme cette saison). Une résidence est même à venir après avoir remporté deux prix lors de la finale du tremplin découverte organisé par cette même salle la saison passée.

En parallèle, il démarche de nouveaux endroits et, sur conseil de Benoît Dorémus, contacte la salle des 3 Baudets à Paris qui le programme en scène découverte (mai 2016). Il réalise aussi ses propres maquettes et des clips vidéo avec l’aide d’amis. (Projet d’EP 5 titres à venir).

En octobre dernier, sa candidature est retenue parmi plus de 200 pour participer à la demi-finale du tremplin national « Et la chanson va ! » au Forum Léo Ferré, à Ivry-sur-Seine.

Depuis septembre, déterminé à devenir intermittent du spectacle, il continue les concerts (en solo ou en co-plateaux), contacte ainsi plein d’endroits où jouer et toucher ses 1ers cachets dans l’idée de vivre un jour prochain de sa passion. Celle d’écrire et de partager ses histoires entre rêveries folk et chansons réalistes souvent autobiographiques inspirées par les chansons de Renaud ou encore de Renan Luce.