JUMAï

À la périphérie d’Angers, une cuve en béton armée au milieu d’un terrain vague abrite quatre musiciens. Le studio de JUMAï a tout d’une scène de film d’apocalypse. Mais à la lumière des néons et des arcs électriques, le rock mystique a remplacé la bombe nucléaire. Ce n’est pas des atomes qu’on frictionne mais des notes, inspirées des Suuns de Mogwai ou encore de Fever Ray. La formation électrise depuis quelques mois le public angevin et parisien, avec son univers à la fois planant et percutant. Impossible d’en sortir indemne.

4b05e20f828f5fe0fe09b0e7d9fe11e3XXXXXXXXX